Farfouille

zigzags en dilletante

De l’expressivité d’un arrêt de bus

Corsier, ça ne m’évoque pas Chaplin – si c’était le cas, ça voudrait signifier que je serais un touriste.

Non, quand j’y pense, c’est forcément à l’arrêt de bus.

Ah, tiens le voilà :

au lieu dit "les terreaux"

au lieu dit "les terreaux"

C’est un endroit morne, coincé entre le pont de Gilamont et la route de Châtel ; le Grammont et les Dents du midi font ce qu’ils peuvent pour égayer les lieux.

Et là, des générations d’élèves y font le pied de grue jusqu’à ce que le bus scolaire veuille bien daigner s’y arrêter.

Le Tippex est le spray du pauvre ; mais il est formidablement efficace sur les vieilles planches en bois d’un brun très fonçé. Et ça donne ceci :

morceau d'inspiration

morceau d'inspiration

J’ignore ce que vous en pensez, mais personnellement j’aime bien ces petits lambeaux de mots, sur un terrain de jeu anonyme qui leur permet d’exprimer ce qui leur passe par la tête. Bien sûr, on ne parle pas de littérature, mais d’un autre côté, parmi 1000 de ces graffitis, il y en aura peut-être un qui me/vous touchera droit au coeur…il suffit de bien vouloir ouvrir les yeux, non?

Publicités

2 avril 2009 - Posted by | Cri sur le mur | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :