Farfouille

zigzags en dilletante

postanarchisme

Finalement, ce n’est pas très simple de trouver des choses intéressantes accrochées au mur (certainement parce que les sentiers battus ne sont pas fait pour ce type de découvertes).

Mais quand même. A Vevey, ces jours, il y a une résurgence très soft et ironique de l’anarchisme, avec le slogan exclamatif que voici :

graffiti intitulé "Anti tout!"

ironie - mais ou est la conviction?

Évidemment, on est très loin de la hargne énergétique de Bakounine. Encore une fois, on se retrouve heurté par un mur sémiotique : si le message est parfaitement lisible – d’un point de vue technique – le geste même nous échappe. Pourquoi cela? Pourquoi ici?

Ce que l’on peut seulement faire, c’est sourire devant l’auto-dérision de la main qui la sprayée : bien sûr qu’être contre tout est une posture absurde et son auteur n’y croit pas une seconde. C’est un peu une variante postmoderne du graffiti : celui-ci n’exprime aucune conviction, seulement une pointe d’humour mais qui cache mal un vide terrible : qu’est-ce qui peut être digne d’une cause, pour que l’on la proclame fièrement, pour qu’on l’écrive au vu et au su de tous?

Rien visiblement.

[cela reste évidemment hautement spéculatif]

Publicités

10 mai 2010 - Posted by | Cri sur le mur | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :